Je blogue donc je suis:le guide de l’inspiration ultime

Je blogue, donc je suis ou j’écris donc je suis, ces suites logiques, et ces jeux de mots me plaisent bien pour démarrer cette rubrique avec vous sur un ton légèrement philosophique. Alors que le soleil se lève doucement et furtivement devant ma fenêtre, que le petit oiseau chante et m’inspire,  je finis de peaufiner l’introduction de l’introduction de l’article, qui n’est autre que l’intro à la catégorie que j’ai crée.Je blogue donc je suis symbolise beaucoup cet article, je veux dire que ce titre que je ne trouve qu’à la fin et au final résume très bien le sens de mes idées et que je veux vous offrir de bon matin pour bien démarrer cette agréable journée où l’inspiration est mère dans beaucoup d’activités.

Accrochez-vous , prenez un bon verre de jus, un bon chocolat chaud ou ce que vous voulez, oui attachez-vos ceintures , on embarque dans mon monde où poésie, et philosophie guident mes petites manies,riment avec idea (oui en anglais aussi ça se vaut aussi), où mes écrits aiment répondre à quelques interrogations existentielles, branchez le son, car je vous ai placé quelques morceaux musicaux entraînant mes petites notes, mes petits écrits au milieu de cet article et qui pourront vous bercer le temps de m’accompagner, allez c’est parti les amis.Cette petite session de réflexion ici commence, et n’hésitez pas à vous interrompre pour me transmettre  votre impression en guise de commentaire, et passez me dire bonjour si vous en avez envie.

Pour commencer J’ai longuement réfléchi et au final je me suis lancée, un article m’a clairement donné le déclic. Je cherchais des idées, et j’en ai trouvé sur celui de Natasha Birds, de trafic mania, un blog une fille mais je me suis reconnue dans le blog: http://vivredesonblog.com/conseils-demarrer-blog/

Quelques mots ont suffi de me convaincre, et je me suis décidée d’écrire cet article.Je savais que je tenais à m’exprimer sur un ton personnel, pour vous donner des conseils, j’avais lu sur la question des idées d’articles mais je voulais faire différemment. En vous faisant part de mon expérience pour vous inspirer des idées, je voulais vous faire passer un message, et même plusieurs:lorsqu’on écrit, n’a t’on pas déjà de prime abord envie de partager quelque chose, et bien quand on partage, on fait passer des messages, cela paraît peut être évident comme ça, mais en fait on peut faire passer beaucoup et inspirer aussi à nos lecteurs. C’est pour ça que j’ai eu envie de partager mon sentiment sur la question, quelque chose de l’ordre de l’intime et du personnel.Je veux que vous sentiez que lorsqu’on écrit un article,quand on se livre sur un ton personnel, il peut résulter des mots très puissants.

Je me suis clairement refusée, pour ce premier article, de faire une liste,des points ou  des tirets à côté desquels j’établirais en ordre, des idées qui m’inspiraient, j’ai voulu vous faire comprendre que dans un article,comme dans celui de vivre de son blog,et bien, le message que l’on souhaite faire passer est essentiel, que parler sur un ton personnel est aujourd’hui une voie différente, à l’heure où l’expertise est grande en de nombreux domaines.

Le lecteur veut pouvoir capter votre propre ressenti et écouter votre propre expérience sur une technique, ne pas lire une fois de plus ce qui a été dit et répété sur le sujet, je peux vous donner un exemple simple, dans le domaine de la beauté. Donner des explications sur la technique du crayon à lèvre, à moins que vous ayez une astuce géniale encore inconnue de tous,n’entraînera pas du lecteur plus de curiosité que cela,il préférera, pour se renseigner précisément sur la question consulter des guides de makeup écrits par des professionnels(oups je commence à entrer dans le vif du sujet sur un ton très sérieux, je continue le ton me plaît svp sinon..)… où aller sur des sites spécialisés.Mais si vous en parlez sous l’angle de votre expérience(et tout est sujet à débat quand on y réfléchit, cette idée de crayon à lèvre parmi d’autres idées donc).

Vu ainsi sous d’autres angles, cela va attiser la curiosité, vous pourrez raconter à ce sujet, votre expérience ratée ou réussie quand vous avez débuté en maquillage ou parlé d’un produit, d’une nouveauté si vous êtes un blog d’actualité de la beauté. Trouvez un angle original d’attaque, et creusez autour de la question, vous trouverez à dire avec vos propres mots et votre histoire à vous. Et même s’il existe la possibilité d’écrire un guide sur la technique du crayon à lèvre, tout est possible c’est vrai, sachez qu’il vous faudra faire un sujet plus que complet, au regard de ce qui est dit à droite et à gauche (pas facile quand on n’est pas ultra motivé), mais par contre si on relève le chalenge haut la main, on devient une référence dans le domaine, et ça c’est un joli avantage à mettre en évidence sur notre blog,et un peu partout ailleurs, CV…c’est un article à placer en première page, et qui intéressera le lecteur, je nuance donc mes affirmations et je précise que oui un article technique, mais complet  svp. Je suis d’accord également de dire, de la même façon qu’André Dubois dans Trafic Mania, qu’un article, plus il est long,et de qualité bien entendu,et bien, plus il sera lu et partagé.

Je me suis lancée moi-même dans ce blog, mais avec l’envie d’apporter ma touche personnelle et, vous dire ce que je pense en la matière, sur les meilleurs façons de bloguer,vous transmettre mon avis sur toutes ces questions.Pour imaginer des idées d’articles, il faut se dire que, le message et ce qu’on dégage du contenu, ce que l’on souhaite que le lecteur retienne, de notre œuvre est, tout aussi important. Partager un message, un avis, écrire sur un ton personnel en se demandant en premier ce que l’on veut que le lecteur retienne de nos écrits a autant de valeur  que le sujet en lui-même,si voir plus.

Et des sujets, il y en a beaucoup, Natasha Birds a concocté dans son article, une liste de 50 idées. Je vous l’indique ici,au cas où vous avez besoin de sujets, 50 idées d’articles,comme ça fait longtemps qu’elle écrit, elle dit d’ailleurs, elle-même,qu’elle a  réalisé un article très complet sur la question car à l’heure d’écrire l’article, elle en est à environ 650 articles de publiés. J’ai également réalisé sur mon second blog une liste de 25 idées et puis j’ai partagé mes sources d’inspirations Tendanceexpert : Mes inspirations pour écrire+25 idées d’articles.

Dans Un blog, une fille, quelques points sont analysés précisément, personnellement cela me plaît et m’inspire.Dans un passage de l’article, elle évoque la possibilité de placer des vidéos.Ses idées sont recherchées, j’approuve! 15 idées d’article de blog girly.

J’apprécie aussi beaucoup le blog trafic mania d’ André Dubois, son article donne matière à réfléchir, sur la question.Il développe longuement et précisément son sujet.Je vous recommande de vous en inspirer pour trouver de bonnes idées. Je vous incite à réaliser des fiches (vous êtes en panne de ressources un jour, la solution est là,vous n’avez plus qu’à l’appliquer pour votre article du jour) :41 types d’articles,  étude de cas, checklist, par exemple pour les articles qu’il nomme informatifs,mais aussi dans un autre registre, le meilleur de twitter ou facebook pour créer des liens avec les autres.Je pense que c’est un article performant, sur le plan de la consistance et du contenu. Beaucoup de nouveautés sont également présente: on apprend et on se cultive en lisant ce blog dédié au blogueurs.

J’ai hésité longuement, avant de vous écrire.Au départ, la tentation était grande de mixer un ensemble d’infos réunies, mais au final, j’ai décidé de vous montrer qu’une autre voie était possible, et puis j’avais très envie de casser les codes pour transmettre mes idées. Je voulais vous prouver que mixer un ensemble d’infos recueillies ou copie-coller un modèle d’articles n’étaient pas l’unique et seule solution pour bloguer autour de ce sujet sur l’inspiration.

Et je me suis ainsi surprise moi-même, à vouloir innover sur un sujet,développer un concept existant. j’ai souhaité que le lecteur soit étonné de découvrir d’autres façons de faire, une autre voie possible.Vous allez être étonnés que sur un blog tel que celui-ci, avec des thématiques comme celles-ci, je sois tentée de me lancer ce challenge, et bien c’est pourtant mon but principal :). Je veux vous montrer que allier ton personnel,et un sujet existant avec mon concept: aider les blogueurs et vidéastes sur le plan de leur contenu,est faisable. Et en terme général je soutiens que nous pouvons innover,user d’un ton personnel très différent de celui utilisé par les influenceurs à leurs habitudes. L’humour par exemple peut être remplacé par un ton plus sérieux, voir dramatique (à voir selon la thématique choisie) tout en restant soi-même,en étant efficace, « bankable », pour être clair et net. Oui cela est tout à fait possible.

Aidez-vous des listes d’idées dont j’ai parlé plus haut, créez les vôtres  pour vos articles, inspirez-vous d’elles. Surtout  faites ce que vous aimez avant tout,à votre rythme, soyez heureux d’écrire et jamais vous ne serez à cours d’idées géniales :). En écrivant,en racontant à vos lecteurs, vous transmettez vos connaissances, en étant ainsi créatifs. Dans mon blog Tendanceexpert mon slogan « les blogueurs sont des artistes »signifie exactement cela: nous sommes des artistes avant tout, car la plupart du temps, nous sommes des créateurs de contenus. Le blog, mixant le journal intime et informatif, parfois un billet d’humeur, très semblable aux journaux intimes qui sont nés au 18ème siècle, au siècle des lumières, qu’on a connu au 19éme siècle et début 20ème. Le blog a une grande place, raconte l’histoire de l’auteur, du lieu de vie… influence les gens et tout créatif, influence la société actuelle, aux côtés des vidéastes, fiers de représenter, transmettre un message:ce sont les nouveaux créatifs. Succédant à la presse qui appartient au passé et les blogs à l’avenir. Je ne peux pas affirmer que ça soit tout blanc outout noir.La presse devra redoubler d’efforts, être différente pour se démarquer: jouant sur le même tableau ou restant autonome, originale et ne  jouant sur les même plans, ni avec les mêmes armes.

Les blogs informatifs ont leur ticket d’entrée là où seule la presse avait auparavant accès. Les influenceurs ont aujourd’hui, leur droit d’entrée et cela de façon naturelle et accessible, dans les Fashion Weeks et sur le catwalk , les avant-premières de cinéma,ils sont invités à fouler le tapis rouge pour les plus connus d’entre eux,ils font la pluie et le beau temps sur le plan mode, beauté ect… ,se mettent à écrire des livres et possèdent une véritable expertise dans leurs domaines, ils participent à des émissions TV ….On voit fleurir des récompenses pour les blogueurs,des cérémonies pour eux où les plus connus sont présentés au monde comme de  vrais stars, interviewés par les journalistes,chouchoutés par les marques qui les mettent en avant soit dans des partenariats ou comme égérie dans leurs campagnes de publicités, ils font partis de plan marketing et de stratégie digitale loin devant les magazines ou au moins au même niveau d’influence. En relations étroites avec les social média.. . Alors des écrivains,des journalistes, des stars ou bien un savant mélange des trois, qu’en pensez-vous?

Dans mon second blog, je me suis lancée un défi: écrire de la poésie et pas que..,j’ai crée ma page facebook, un compte réservé à ce seul usage, je me diversifie grâce à l’existence de mes blogs, je suis très autodidacte, fière de l’être, et c’est de cette façon que j’ai l’impression de casser les codes, d’apprendre, et me cultiver pour transmettre des connaissances à mes abonnés et lecteurs. Cette société dans laquelle nous évoluons, subit actuellement  une mutation,  une transition générationnelle de haut vol, lorsqu’on sera sortie de cette transition,de cette tranche de vie,on fera un bilan,on aura le recul et on jugera ce qu’était cette époque, ses dessous:croissance des blogs et vidéos,nouveau mode de transmission  des connaissances et savoir différent, idées et pensées sur tous les sujets qui évoluent et changent, autres manière d’écrire, de filmer aussi et d’exprimer ses envies et ses pensées.

Il ne faut pas oublier le fait qu’on transmet un message aux futures générations à venir.A chaque fois que j’écris , j’essaie au maximum de m’en souvenir, de l’avoir en tête car quand mes enfants, mes petits-enfants me liront et sauront, qui j’étais alors vraiment, de quelles façons je pensais au fond de moi, c’est ça qu’il faut se dire à chaque mots écrits,et bien peser ses mots, ils sauront ce que je pensais intimement. Aux  époques précédentes, c’était différent.Tandis qu’à l’heure où nous écrivons et que nous sommes nombreux à le faire, à former de nouveaux mots…, nous oublions quelquefois ces écrivains d’autrefois et l’évolution de notre société, dont ils sont également à l’origine (les philosophes des lumières: Rousseau, voltaire, Diderot…).

Aujourd’hui, nous sommes tous un peu, des écrivains en herbe et, si les textes sont moins long pour un article, notons qu’en écrivant une page par jour, on peut créer une œuvre plus vite que l’on croit, à l’heure de l’explosion des blogs et des chaînes de vidéos. On a une double vie et un double JE, « un moi je » à chaque phrase. On s’occupe, dans une société, en perpétuelle évolution vers un autre nous, avec cette passion d’écrire, de filmer, de photographier, pour résumer en trois mots:on influence notre monde, et la société qui nous entoure par cette intermédiaire et ces trois activités très « artistiques ».

L’ œuvre des vidéastes et des blogueurs est grande en tout domaine et soyons en  sûr:nous apportons chacun une pierre à l’ édifice, c’est pour ça qu’il faut innover  communément et ensemble. Ne croyez pas que votre blog partira aux oubliettes, bien au contraire: chaque blog, chaque pierre de l’ édifice sera finement analysé par nos successeurs, qui voudront tout savoir sur ce qui se cachait dans le cœur de leurs ancêtres,ils seront comme des enfants curieux et désireux de tout connaître de leurs parents et du  cœur qui battait en eux, de leur système de croyance et de pensée , ils souhaiteront tout comprendre. J’ai cette intime conviction.Êtes-vous aussi de cet avis?

Finalement,  Mettons-nous à l’ouvrage et rappelons-nous cela! Quand le syndrome de la page blanche se fait trop insistant, essayons d’y penser, remémorons-nous que derrière un blog, il y a un message, qu’il est encore plus grand, plus vaste que l’on imagine, qu’il existe les mots et beaucoup de sentiments à faire passer, et que nous sommes ces artistes de demain, les constructeurs, les architectes, les bâtisseurs des fondations des mondes à venir.Alors montons ensemble les marches, créons cet avenir-futur, inventons des mots, refaisons le monde et soyons créatifs tout simplement.

L’inspiration viendra toujours de notre cœur si nous savons que le devoir est de passer un message, de partager et transmettre. Ne l’oubliez pas, les sujets varient mais le message reste présent et se transmet, tout n’est plus ensuite que questions éphémères de reconnaissance, de popularité ou référencement.Et alors que vos mots sont mémorables, qu’ils laisseront des traces pour l’avenir qui suivra, votre popularité ne sera juste que ponctuelle, elle ne durera pas et s’effacera, c’est la durée et rien que la durée qui compte, internet évolue et change constamment, on est très nombreux, il faut se démarquer, taper haut, fort et juste pour rester dans les mémoires.Mais on restera toujours  dans la mémoire collective, indispensable à l’épanouissement commun, n’est-ce pas cela qu’il faut retenir :).

Au début de l’article, je ne savais pas quelle direction je prenais et puis chemin faisant…j’ai écouté ma voie intérieure.A présent, je vous donne la parole, à vous de parler , d’écrire ici quelque mots sur l’inspiration en commentaire,à vous de donner votre vision, votre voix et de partager vos impressions ici en commentaires! 🙂

Je vous laisse écouter ces coups de cœur musicaux qui m’aident à écrire tard la nuit mais aussi tôt le matin,ils m’inspirent les idées. La musique et les mélodies me permettent d’écrire et retranscrire les idées :). J’en trouve vraiment dans tous les genres :), du classique, à la chanson française: tout est bon pour me faire imaginer, penser, écrire tard la nuit, à l’existence et à la vie des êtres qui la composent.Je tape sur le clavier dans le rythme, ça me plaît bien :). A vous…

Et la musique d’un autre genre qui suit me transporte souvent, et alors je médite…version longue svp 🙂

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s